Course des Pichous 2012 : Check!



43e édition de la course des Pichous.
10 mars 2012. Saguenay
*Résultats complet au bas du billet

La course des Pichous reprend le lustre qu’elle avait acquis au courant des années 1980. En effet, c’était la première fois depuis la fin des années 1980 qu’il n’y avait plus de 1000 participants à cette classique hivernale. Dame nature aura grandement aidé à attirer les coureurs locaux et de l’extérieur. C’est une journée ensoleillé de -10degrés Celsius avec un vent majoritairement favorable de 10-15km/h qui attendaient les coureurs et marcheurs. Bien que le championnat du monde de course en raquette a empêché certains coureurs de se déplacer, le calibre de compétition était tout de même intéressant avec 59 coureurs sous la barre des 60min. Au total, ce sont 588 coureurs qui ont terminé l’épreuve.

De notre côté, six Forestvillois et Road Runners étaient en liste pour l’épreuve du 15km course soit chez les plus expérimentés Jean Boulanger, Deni Chiasson, Robert Létourneau et chez les jeunesses Elsa Tremblay-Lamarre, Tomas-Charles Beaulieu et Guillaume Duchesne-Lessard.

Nom Temps Classement   général Par sexe Âge
Guillaume 54min02 18 18 6
Tomas-Charles 61min06 68 63 15
Elsa 63min46 95 9 2
Robert 72min21 227 201 4
Deni 72min52 235 209 41
Jean 84min13 446 360 21

Il s’agit donc d’un PB sur 15k pour Guillaume, Elsa et Tomas-Charles. Alors que nous ignorons les meilleurs temps de nos trois autres compatriotes.

La prochaine étape s’annonce pour être La St-Nazaire pour Guillaume et les débuts en 2012 pour Raphael Caron-Asselin ? Sinon, ce sera la Jakours ou le 5k prédiction de l’Université Laval.

Résumé de course:
– 8h AM: Je me suis dit que j’allais essayer le jus de betteraves afin de tester si cela pouvait réellement m’aider…Verdict…Ça tombait beaucoup trop sur le cœur en me levant et j’ai abandonné l’idée après 4 gorgées. On va se contenter de courir vite sans les bettes!

– 11h55: Discours des organisateurs, nous sommes tous les trois sur la première ligne et en regardant aux alentours, je savais que ça allait être plus difficile que l’an dernier pour percer le top 15. Je garde en tête le conseil de mon collègue Jean-Marc Normandin qui m’avait dit que pour faire un bon temps à cette course, il fallait partir rapidement.

– 12h00: PAF. Le départ est lancé. Tomas Charles fait un gros 200m en 3-4e position et ainsi devant moi. C’est à ce moment que se crée un gros chasing pack formé d’une 12 aines de coureurs (incluant moi) qui partait à la poursuite de Terry Gehl partie comme une balle en solo et de JP Granier qui le suivait de pas très loin.

– 12h10: Ça roule vite, j’ai un bon feeling, mais j’essaie de rester calme et de rester à l’arrière du pack. Gehl est trop fort devant, il est parti et ne sera jamais inquiété. Garnier nous prend du temps lui aussi.

– 12h17: On passe à la 5e borne, en 17min10 et une petite bourrée est donnée lors de l’ascension d’une bosse. Comme l’an dernier, je me fais lâcher par le pack au même endroit. Je me retrouve avec deux coureurs un peu devant moi qui eux aussi ont sautés lors de l’accélération.

– 12h35: Je passe à la borne des 10k. Je regarde ma montre: WTF 35min09. Je viens donc de faire mon PB sur 10k pendant une course de 15k. À ce moment, je savais que j’allais sauter avant la ligne d’arrivée. Je courais depuis 2-3 km avec Luc Savard et j’ai décidé de faire un moove au pied de la longue descente.

– 12h45: Voilà, nous avons passé le 12e km, je paye maintenant pour mon départ trop rapide. Seule consolation, Luc est décroché. Petit à petit des coureurs reviennent de l’arrière et me dépassent. Impossible de m’accrocher à eux ils ont un pace plus rapide et les faux plats montants me brisent les jambes.

12h54: Je franchis la ligne en 18e position. 6 coureurs m’auront dépassé dans les 3 à 4 derniers km dont 3 qui sont dans ma catégorie d’âge. 54min02, 2 petites secondes de plus que l’objectif fixé au courant de la semaine. Une petite déception qui va me motiver à m’entrainer davantage. J’ai la bandelette en bouette, ma semaine de repos n’aura pas suffi. On fera mieux l’an prochain et ça finit là!

Pour Tomas, il affirme avoir frappé un mur au 5e km..Pas très bon signe alors qu’il en reste encore 10. Il aura réussi à trouver un 2e souffle pour ensuite refrapper un mur lors des 3-4 derniers km.

Pour Elsa, un départ un peu rapide, un manque de volume d’entrainement depuis son retour à l’entrainement après ses 56789 grippes/maladies/jsaispuquoi ont fait qu’elle a trouvé les 15km plutôt longs et spécialement les 2-3 derniers. L’an prochain, elle sera sous les 60min.

Maintenant, on se repose, on guérit les blessures et on recommence à courir pour aller encore plus vite et encore plus longtemps!

Coureurs:
http://www.quidchrono-search.com/index.php?eventname=2012+-+Le+15+Km+des+Pichous+(15km+Course)&of=589&per_page=50&search=yes&start=0

Marcheurs:
http://www.quidchrono-search.com/index.php?name=&sex=—–&bibnum=&agegroup=—–&place=&age=&eventname=2012+-+Le+15+Km+des+Pichous+(15km+Marche)&date=—–&distance=&location=—–&limit=&sort_by_1=—–&sort_by_2=—–&ascdesc=—–&per_page=50&search=yes

Cet article, publié dans Course des Pichous, Elsa Tremblay-Lamarre, Road Runners, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Course des Pichous 2012 : Check!

  1. Cyndie dit :

    Effectivement ce fût une très belle course…J’ai aussi senti une baisse au 12 ième km mais je me souvenait que le dernier était plus facile…Je suis attristé ,toute fois, que très peu de gens encouragent les marcheurs et les coureurs. Manque de publicité? Étant la deuxième plus vieille course au Québec, ils ont intérêts à la promouvoir d’avantage. Merci aux marcheurs pour vos encouragements et Guillaume, je te lève mon chapeau avec toutes ces côtes et ta bandelette. Ouf! Bravo aux coureurs de Forestville.

  2. lessard1987 dit :

    Vrai que cette année il y avait moins de gens sur le parcours que l’an dernier. En fermant le boulevard ça n’aide pas non plus, il devient impossible d’arriver à la ligne d’arrivée à temps en arrêtant encourager le long du parcours..En passant, félicitations pour ton chrono, ça bien roulé! J’ai cru t’avoir croisé dans les Galleries Jonquière, mais je n’étais pas assez certain pour te glisser un mot haha..

  3. IronJeff dit :

    Beau compte rendu! Il y a du gros calibre à Forestville. C’est vrai que la moyenne des participants est quand même assez rapide cependant. Mettons que c’est plus difficile d’être au top du classement que dans les grosses courses style marathon de Montréal.

  4. Ping : Et puis, le jus de betterave? | Course à pied.ca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s